Bienvenue à la Ferme d' Antan à Creuse dans les Hauts de France

Historique de l'association

Les explications qui suivent sur l’historique de la ferme et de l’association sont extraits d’un ouvrage intitulé 

                                                                "CREUSE, VILLAGE D'ANTAN... et d'aujourd'hui",

Ouvrage d’Edouard LEGENNE, Pierre DUQUET et Maurice HOËL publié par les Amis de la Ferme d’Antan paru en 1990

 

 Les Amis de la Ferme d'Antan

C'est donc une exploitation en très mauvais état que "les Amis de la Ferme d'Antan" ont trouvé à leur arrivée à Creuse, début 1986.

 

MAIS QUI SONT "LES AMIS DE LA FERME D'ANTAN ?

Il s'agit, tout simplement, d'une association créée à Amiens en 1983, par une équipe de "copains", passionnés par les matériels agricoles

d'avant-guerre et un peu nostalgiques de l'agriculture de leur jeunesse.

 

Une agriculture avec des chevaux qu’ils ont bien connue même après la guerre.

 

Retrouver des matériels anciens, les "retaper", les faire fonctionner, était déjà leur passion, avant 1980, au sein du Comité des oeuvres sociales de la ville d'Amiens où ils sont devenus employés, agents, pompiers...

Et petit à petit l'idée a germé de présenter tous ces matériels ainsi que le cheptel (chevaux, chèvres, animaux de basse-cour) qu'ils avaient rassemblés, au public et surtout aux enfants qui ne les connaissaient guère.

 

Puis ce fut une collaboration, décidée lors du concours agricole de BUSSY-LES-DAOURS en 1980, avec la "Fédération des Syndicats d'Exploitants Agricoles de la Somme" dont le directeur était alors Maurice Hoël.

 

Enfin, en 1983, la création d'une association spécifique - type 1901 - dont les statuts précisent bien l'ambition : "la création et la gestion, à Amiens ou dans les environs, d'une ferme pédagogique et d'un musée de matériels agricoles" et "l'accueil des enfants pour les sensibiliser aux problèmes de la nature".

 

Mais il fallait trouver des locaux appropriés. Ce fut une quête difficile, jusqu'en 1985, où se présenta l'opportunité d'acquérir "la ferme du château de Creuse" après le décès de sa propriétaire.

Il fallait trouver aussi les fonds nécessaires, car l'association n'était pas riche ! Ce fut finalement possible grâce à une extraordinaire conjonction de bonnes volontés et aux aides apportées par le Conseil Général de la Somme, le Conseil Régional de Picardie, la commune de Creuse, l'ensemble des organisations agricoles du département, puis par une souscription lancée dans le public.

 

Les bâtiments furent ainsi acquis en mars 1986, permettant aux "Amis de la Ferme d'Antan" de s'installer à CREUSE.

Depuis cette date, la Ferme d'Antan est ouverte au public, la propriété ne comportant, peut-être faut-il le préciser, que les bâtiments et les 52 ares de terrains sur lesquels ils sont édifiés.

 

Dès l'arrivée à Creuse

Il a fallu procéder aux travaux de restauration les plus urgents. Les toitures étaient en mauvais état, les gouttières aussi, les planchers souvent pourris, les caves dégradées, la cour pleine de boue...

 

Ce fut l'oeuvre des bénévoles de la "Ferme d'Antan" et d'une dizaine de 'TUC" pleins de bonne volonté. Jour après jour, soir après soir, week-end après week-end, ils effectuèrent les travaux les plus urgents et rendirent la Ferme accessible au public. Dès le début celui-ci se montra très intéressé et afflua les dimanches de beau temps, à la Fête de la Nature en Mai, et aux journées Picardes organisées en septembre.

 

Puis ce fut l'apport décisif, début 1988, de la Fondation des pays de France et du Crédit Agricole de la Somme, (avec une subvention de 300 000 F, complétée par un emprunt de 150 000 F,) qui permit de consolider les granges et écuries, de refaire totalement leurs greniers, de remblayer la cour, d'assurer les assainissements nécessaires.

 

Tous les travaux grâce auxquels il est aujourd'hui possible de recevoir des enfants dans des conditions de sécurité et de confort.

Un programme ambitieux, sur cinq années - 1986-1991 devait permettre de parachever la réhabilitation complète de cet élément original de notre patrimoine agricole picard.

 

La Ferme des enfants et du public (où il fait bon venir),

Si "la Ferme d'Antan" a pu progresser plus vite qu'il n'était initialement prévu, c'est que dès le départ, elle a connu l'affluence des scolaires et du public. On ne pouvait les décevoir.

Avec la proximité d'Amiens et l'originalité de ses prestations, "la Ferme d'Antan" attire donc un nombreux public. Il faut dire aussi qu'un effort particulier a été réalisé, grâce aux collaborations de l'Inspection Académique, des enseignants du lycée agricole du Paraclet et de la Jeunesse et des Sport, pour accueillir les scolaires : panneaux explicatifs,  et ateliers pour les enfants...

 

Enfin l'action pédagogique et culturelle se développe, également, en direction du grand public.

A ce titre, l'association fut agréée en 1989 comme association d'éducation populaire.

 

Après quelques années seulement de présence à Creuse, "la Ferme d'Antan" se présentait déjà comme :

  •  un musée vivant de l'agriculture 

       avec tous les animaux de la ferme : chevaux, poneys, ânes, vaches, moutons, chèvres, porcs, lapins, coqs, poules, oies, canards, dindes,           pintades, paons, pigeons ... plus de 200 sujets en semi liberté;

       avec tous les matériels anciens : pour le travail du sol, les récoltes, les battages (piétineuse), les transports, les premiers tracteurs, les vieux métiers...

  • un lieu de rencontre et de convivialité

  pour les enfants et les parents, les scolaires, les seniors et les touristes.

  • un centre d'expositions et d'animations

  expositions sur les villages picards, la forêt, le Millénaire, le cidre, les moulins, les jeux picards...

  • un lieu d'éducation populaire

  avec l'accueil des groupes divers, des activités d'édition, et la sensibilisation aux problèmes d'environnement 

 

 

"La Ferme d'Antan" constitue, à notre connaissance, la seule réalisation de cette nature et de cette importance existant en France, sous une forme vivante avec autant de cheptel.

Elle a permis de sauvegarder, puis de restaurer un élément original et précieux de notre patrimoine agricole picard.

 

Tout cela, grâce au travail de bénévoles passionnés.

                                   Leur meilleure récompense est encore l'émerveillement et la joie des enfants

                                                         quand ils visitent la ferme et caressent les biquettes qui leur font fête !

Photos de la ferme avant / après ...

Historique de la ferme

Les bâtiments, qu'à Creuse on appelle communément "la ferme du château" datent de la fin du XIXème siècle.

C'était une "ferme modèle" dont le style ne rappelait pourtant, en aucune manière, les exploitations picardes traditionnelles. 

Lorsque vous arrivez à la grande ferme de Creuse, ses petits toits en dents de scie vous font penser aux bâtiments d'usine que vous avez déjà vu dans la région (vallée de la Nièvre et de la Selle, Flixecourt, Saleux).

La ferme est, en effet, un rare exemple d'architecture agricole réalisé dans la deuxième moitié du XIXème siècle qui connut surtout un grand essor industriel. D'où une influence certaine, que souligne le type de toitures de plusieurs bâtiments.

En savoir plus …